Groupes de parole destinés aux parents et proches de jeunes touchés par la phobie scolaire

Selon différentes études*, on estime que 1 à 5 % de la population générale d’âge scolaire présente un trouble de phobie scolaire ou refus scolaire anxieux. Au-delà de ces jeunes, ce sont les familles entières qui sont ébranlées et se retrouvent démunies face à ce tsunami émotionnel.

Face au manque de ressources existantes pour les parents aujourd’hui à Bruxelles, l’Anatole propose la mise en place de groupes de parole et de soutien entre parents et proches.

Dans ces contextes compliqués, l’Anatole peut être un soutien précieux, proposant de se sentir compris, soutenu et reconnu par les pairs traversant le même type de difficultés.

Les groupes de paroles sont aussi destinés à venir déposer les questions qui préoccupent les parents au sujet de leur enfant en phobie scolaire. Ils sont invités à venir partager avec d’autres parents leur expérience.

Ces groupes ont pour but d’offrir un cadre qui permette de mieux appréhender et comprendre les questions relatives à la phobie scolaire et de tenter de dégager des pistes afin de pouvoir avancer plus sereinement avec celles-ci. Ils n’ont pas de visée thérapeutique. Ce dispositif de travail en groupe peut exister en prélude ou en parallèle à un travail psychothérapeutique plus individuel, de couple ou familial. Il est en tout cas, une piste permettant au parent de mettre au travail l’acceptation des changements en marche au sein de la famille et pour son enfant. 

* Traiter les troubles anxieux chez l’enfant et l’adolescent. Du diagnostic à la prise en charge, Hélène Denis, DUNOD (nov. 2019)